Aller au contenu
Floris Jespers (1889-1965). ‘De kommunicant', 1925. Est.: € 50000 - 60000

25 & 26 avril Vente live:

Collections Tracey Emin & De Ridder

Catalogue
online
Version PDF du catalogue imprimé
En vente via le webshop

Jours d’expo
18 jusqu’au 22 avril
10h-18h
Note : en raison du concert, le Hall Platform (1er étage) ne sera pas accessible le 21 avril entre 10h et 12h.
Les autres salles resteront ouvertes.

Vente Live
25 avril, 10h | From Ensor to Emin, Works on Paper I (1000-1126)
25 avril, 14h | From Ensor to Emin, Works on Paper II (1200-1537)
26 avril, 14h | From the André de Ridder Archives: documents, works of art and valuable books (1600-1737)

Bernaerts a l’honneur de proposer en avril une petite mais exceptionnelle collection d’estampes anciennes et de correspondances illustrées de Tracey Emin, l’une des figures de proue de l’art contemporain. Au début des années 1980, alors qu’elle était une jeune étudiante en art dans les cercles de la troupe de théâtre “Horse + Bamboo”, elle a rencontré l’artiste néerlandais Adriaan Krabbendam. Une relation platonique et une correspondance particulièrement intense se nouent entre ces deux âmes en recherche. Emin, alors “Traci”, illustre ses lettres, cartes et enveloppes avec des monotypes, des gravures sur bois, des aquarelles…. Le ton est rayonnant, nostalgique, mais toujours poétique, même lorsqu’elle raconte les événements simples de sa vie. Dans cette période très intense de sa vie, juste avant son admission à la Royal Academy of Arts de Londres et sa percée sur la scène internationale, nous suivons une artiste qui cherche très fort à trouver sa propre voie, en utilisant Krabbendam et surtout leur correspondance/contact comme un exutoire et un instrument pour charger les émotions souvent fortes afin de trouver leur trajectoire.

La pièce maîtresse de la collection est un livre d’artiste unique, “Sketchbook“, datant de 1984, qui contient pas moins de sept monotypes et dont les couvertures avant et arrière sont illustrées par des dessins originaux.

Tracey Emin (°1963). 'Sketchbook', 1984 (detail). Est. € 30000 - 40000

Lors de la vente d’avril, Bernaerts mettra également sous le marteau les archives d’André de Ridder (1888 – 1961). Pour le grand public, son nom évoque moins de choses que celui de son associé Paul-Gustave van Hecke.

De Ridder, qui est né et a grandi à Anvers et a suivi une formation d’économiste, se fera d’abord modestement connaître en tant qu’essayiste sur la littérature flamande. Il écrira notamment une monographie très précoce sur Stijn Streuvels (1907) et contribuera à renforcer les rangs de revues littéraires telles que “Vlaamsche Arbeid” et “De Boomgaard”, entre autres. C’est à cette époque qu’il fait la connaissance de Van Hecke, et cette amitié restera intacte jusqu’à la mort de De Ridder en 1961.

Ce pour quoi les deux hommes sont le plus loués à ce jour est la création, au début des années 1920, de la galerie et du magazine éponyme “Sélection”. Alors que Van Hecke sera le visage du magazine et de la galerie, De Ridder sera la force silencieuse dans les coulisses. Entre-temps, il a également été nommé professeur de statistiques et de finances à la Rijksuniversiteit de Gand, ainsi qu’à la Rijkshandelshogeschool et à la Koloniale Hogeschool d’Anvers. De cette période, nous offrons, entre autres, le dessin original de Léon Spilliaert pour la couverture de Sélection, ainsi que le contrat et la correspondance entre De Ridder/ Sélection et Spilliaert. L’une des pièces les plus étonnantes sera la correspondance entre Theo Van Doesburg et De Ridder, datant également de la même période. Des dizaines de photos originales et inédites de De Ridder/ Van Hecke et de leur entourage ont également fait surface, prises par Robert De Smet et d’autres.

De Ridder possédait également une collection d’œuvres d’art très haut de gamme. Les derniers témoins seront également présentés au grand public lors de cette vente aux enchères, comme l’œuvre importante de Floris Jespers, “De Kommunicant” (sic), datant de 1925.

La vente aux enchères de cette collection montrera clairement qu’André de Ridder a joué un rôle clé dans le monde de l’art des années 1920 et qu’il a souvent été (co-)responsable des nombreux contacts internationaux qui ont permis à nos magazines et à nos galeries de se faire un nom et une renommée au niveau international.

Parking
Une zone de chargement et de déchargement se trouve devant notre porte, dans la Verlatstraat, ou vous pouvez vous garer dans l’un des parkings souterrains situés à proximité : le parking Kooldok ou Steendok (à 5 minutes à pied).

Enlever
Après rendez-vous, du lundi 29 avril jusqu’au vendredi 10 mai, entre 9h-12h et 13h-17h30 et le samedi 4 mai entre 10h et 13h.

FAQ

Enchérir
Modalités:

  1. En live dans la salle Platform, Rue Verlat 18, Anvers.
    Vous recevrez un numéro d’enchère après vous être enregistré au comptoir, à partir d’une demi-heure avant le début de la vente.
    Commission = 25%
  2. Online: À partir de deux semaines avant la vente, vous pouvez placer une “prebid” sur l’une de nos plateformes
    Bernaerts Live (ou l’app ‘Auctioneers Bernaerts‘), Invaluable ou Drouotonline.
    Vous pouvez également enchérir en direct sur ces plateformes pendant la vente aux enchères en direct.
    Commission = 28%
  3. Ordre d’achat: Vous remplissez le formulaire pendant votre visite à la salle de vente, via le catalogue, ou vous le téléchargez ‘ordre d’achat’ et le remettez au plus tard 24 h avant la vente. Vous pouvez également nous l’envoyer par e-mail (info@bernaerts.be) Le commissaire-priseur essaiera d’acquérir votre lot au prix le plus avantageux possible.
    Commission = 25%
  4. Par téléphone: Vous remplissez le formulaire ‘ordre d’achat par téléphone’ pendant votre visite à la salle de vente, via le catalogue, ou vous le téléchargez et le remettez au plus tard 24 h avant la vente. Vous pouvez également nous l’envoyer par e-mail (info@bernaerts.be) Un de nos collègues vous appellera pendant la vente aux enchères pour enchérir en direct.
    Commission = 25%